Appel à contributions: Le souffle dans nos os : une enquête poétique à la recherche de l'air

Rédacteurs/trices invités :
Amanda Gulla, Adam Henze, Natalie Honein, Nicole Morris, Adam Podolski et Molly Sherman

« Nous pleurâmes et sanglotâmes et pleurâmes et saignâmes des larmes. Mais quand nous finîmes, tout ce que nous pouvions faire était de continuer à vivre. »
"We cried and sobbed and wept and bled tears. But when we were finished all we could do was continue living."
– Nnedi Okorafor (2010, p. 31)

Le 29 juin 2020, le New York Times a publié un article en quoi s’agissait de plus de 70 cas aux États-Unis où des personnes sont décédées en garde à vue après avoir prononcé la phrase « Je ne peux pas respirer » (Baker et al., 2020). Les meurtres brutaux des Noirs tels qu'Eric Garner, George Floyd, Ahmad Aubrey, Breonna Taylor et d'innombrables autres ont provoqué l'indignation à travers le monde, nous forçant à qualifier la suprématie blanche et la brutalité policière vis-à-vis le vol de souffle. En effet, l'année 2020 semble être une année de rendre des comptes pour de nombreuses personnes, et le nouveau coronavirus, les incendies de forêt généralisés et d'autres catastrophes environnementales ont encouragé les artistes et les universitaires du monde entier à reconsidérer la préciosité de la respiration.

En s'appuyant sur l'élan acquis lors du Symposium international sur l'enquête poétique 2019 et son thème d'honorer l'Année internationale des langues autochtones, ce numéro spécial de la RACÉC/JCACS vise à amplifier et à croiser des thèmes tels que les suivants : des langues perdues et trouvées; déterrer les langues qui nous ont nourris et qui ont éclairé nos manières d'être; le démantèlement du paradigme colonisateur/trice; exposer les disparités au sein du système de santé avant et pendant une pandémie mondiale; et bien sûr le fléau de la suprématie blanche. Tous ces thèmes remettent en question notre capacité d'accès à l'air.

La poète-chercheuse Camea Davis (2018) a déclaré que les poètes donnent un pouvoir particulier pour « résister à la passivité et critiquer la politique prescrite de leurs expériences vécues » (p. 124). Dans l'état actuel de la pandémie et des soulèvements civils, où de larges segments de l'humanité luttent pour respirer, il est essentiel que ce pouvoir poétique soit exploité pour amener au centre et pour amplifier les voix des marginalisé(e)s. L'enquête poétique nous offre un moyen d'être audacieux dans une époque fragile (Prendergast et al., 2009; Faulkner et Cloud, 2019). C'est une façon de peindre une représentation concrète d'un monde qui semble s'effondrer. C'est un moyen de marquer des messages politiques complexes pour implanter et occuper un nouvel espace lorsque le virus dit que nous ne pouvons pas.

Une Invitation :
Nous invitons les recherches présentées au Symposium international 2019 sur l'enquête poétique, ainsi que de la nouvelle enquête poétique, en utilisant une grande variété d'approches méthodologiques, y compris la prose critique, la poésie, les arts visuels et les créations multimédias. Nous recherchons un travail qui engage, joue avec, enflamme et remet en question les notions d'action à une époque d'inaction législative, un travail qui contrecarre le silence du souffle à l'intérieur de nos os. Nous recherchons de l'oxygène là où il n'y en a pas.

Veuillez soumettre un résumé de 200 mots et une biographie de 50 mots sur la même page à https://jcacs.journals.yorku.ca/index.php/jcacs dans la section « Souffle » (Breath). La RACÉC/JCACS a son propre guide de style. Pour la soumission, veuillez suivre les conventions « APA 7 » et puisque nous sommes un journal en ligne, veuillez utiliser une police de caractère sans empattement, telle que l’Arial ou le Calibri à 12 points.

Calendrier et dates clés :
● Date limite de soumission des propositions : 15 février 2021
● Réponses aux propositions : 1er mars 2021
● Date limite pour l'article complet: 19 avril 2021
● Réponses : 14 juin 2021
● Date de publication prévue : octobre 2021

Références
Baker, M., Valentino-DeVries, J., Fernandez, M., & LaForgia, M. (2020, June 29). Three Words. 70 Cases. The Tragic History of “I Can’t Breathe”. New York Times. https://www.nytimes.com/interactive/2020/06/28/us/i-cant-breathe-police-arrest.html
Davis, C. (2018). Writing the self: Slam poetry, youth identity, and critical poetic inquiry. Art/Research International: A Transdisciplinary Journal, (3)1, 90-113. https://doi.org/10.18432/ari29251
Faulkner, S., & Cloud, A. (Eds.). (2019). Poetic inquiry as social justice and political response. Vernon.
Okorafor, N. (2010). Who fears death. DAW/Penguin.
Prendergast, M., Leggo C., & Sameshima, P. (Eds.). (2009). Poetic inquiry: Vibrant voices in the social sciences. Brill/Sense.